Bienvenue sur le site de

La Voix des Scéens

Notre tribune dans SceauxMag - Avril 2018

BUDGET 2018 - AU PIED DU MUR

 

Nous dénonçons depuis des années la stratégie de la ville consistant à vivre au-dessus de ses moyens.

 

Rappelons l’extension de mairie à 18M€ en 2004 qui a bien contribué à faire passer notre dette de 10 M€ en 2000 à plus de 55 M€ en 2017.

 

Les investissements en cours (Gymnase Léo Delibes, crèche Albert 1er, église, réseaux souterrains, bibliothèque,…), que le maire ne veut pas arrêter ou réduire car selon lui il perdrait des subventions, font que selon lui il manque 1,5 M €/an sur les 3 ans à venir. 

 

Par voie de conséquence il a annoncé qu’il allait augmenter les impôts locaux et continuer d’emprunter.

 

 

 

Et tout cela malgré la cession en 2017 de « bijoux de famille » (terrains et bâtiments) pour un montant de 12 M€.

 

Les Scéens apprécieront cette gestion inconsidérée !

 

 

Notre dernier bulletin trimestriel  -   La Voix des Scéens n°51 - Novembre 2017

Bulletin VDS n°51
VDS n°51.pdf
Document Adobe Acrobat 167.8 KB
Les Blagis
Les Blagis

Qui sommes-nous ?

Quels sont les objectifs de La Voix des Scéens ?

L’association « La Voix des Scéens » a été créée en 2004 au moment où la réalisation-extension de l’hôtel de ville entraînait une dépense considérable, la destruction d’une maison ancienne et l’abattage d’un cèdre centenaire.

 

L’association réunit des Scéens bénévoles aux sensibilités variées qui veulent s’impliquer dans la vie de leur ville pour l’orienter dans le sens de ce qui leur parait être le bien commun au-delà des intérêts particuliers et partisans.

 

L’engagement de « La Voix des Scéens » est fondé sur les valeurs associatives comme le dialogue, la tolérance mutuelle et le respect d’autrui.

 

La Voix des Scéens se veut une force d’analyse, de proposition et de défense des intérêts des Scéens sur les grands domaines que sont, sur le plan local, l’environnement et l’urbanisme, la gestion et la fiscalité, les transports et la circulation, les questions sociales, culturelles, sportives.

 

Elle promeut une vision participative de la vie de la commune, en sollicitant l’opinion et les souhaits de leurs concitoyens et notamment ceux des associations de quartier.

 

Les lois de décentralisation de 1982 ont octroyé des pouvoirs importants aux maires, notamment dans le domaine de l’urbanisme et des finances, pouvoirs que ces élus peuvent exercer pendant 6 ans sans autre véritable contrôle que les échéances électorales.

 

Les associations exercent des contrepouvoirs. Elles utilisent des moyens tels que : bulletins d’information, pétitions, manifestations ou recours exercés devant les tribunaux administratifs contre des décisions municipales qui ne leur semblent pas conformes aux aspirations des habitants.

 

Depuis 2008, trois membres de « La Voix des Scéens » sont conseillers municipaux et l’un d’eux est conseiller général. Ils exercent une force d’opposition et de proposition, en recherchant l’équilibre entre les économies nécessaires, le développement et la solidarité indispensable, face à une politique démagogique et dispendieuse.

 

Depuis plusieurs années « La Voix des Scéens » communiquait avec vous par ses bulletins trimestriels et ses tribunes dans « Sceaux Magazine ».

 

Elle se dote de ce site internet qui est aussi le vôtre. Vous serez informés plus rapidement des sujets et des débats qui concernent la vie de Sceaux et de son devenir.

 

Vous pourrez publier vos commentaires et vos avis, faire des propositions, etc.

 

Vous y trouverez bien-sûr tous les documents ou les publications qui ont jalonné la vie de « La Voix des Scéens » depuis sa création.

 

La rédaction  

 

Si cette manière de considérer la vie politique locale vous intéresse, rejoignez-nous dans notre engagement !